Montreux Jazz Festival : Esthètes d'affiches (livre NEUF)

CHF 10.–

Détails

Remise Retrait et envoi
Type d’annonce Offre
Actualisé 28.05.2016

Description

Esthètes d'affiches (de Jean-Jacques Tordjman)

Hommage aux affichistes du Montreux Jazz Festival

Préface de Pierre Keller

Postface de Claude Nobs

Slatkine 2011 / 32 x 24,5 cm / 120 pages / broché

Livre neuf et encore emballé (superbe idée cadeau)

Prix : 10.- / Remise en mains propres possible à Lausanne, sinon frais de port au tarif en vigueur en plus

Unicité et multiplicité sont les valeurs qui caractérisent le Montreux Jazz Festival, un festival aux quarante-cinq ans d'âge, qui a franchi allègrement l'an 2000 pour se hisser encore fringuant au XXIe siècle et s'imposer comme le plus grand festival de toute la musique contemporaine.
Lorsque l'on se trempe dans le patchwork de ses affiches, on découvre d'abord comment un même événement culturel peut inspirer différemment tant d'artistes. Le Montreux Jazz Festival est donc un festival unique aux multiples visages que révèle chaque année son affiche, car comment l'image aurait-elle pu échapper à cette singulière aventure ?
En effet l'affiche a la redoutable fonction de séduire. Dans un monde où l'image règne en maître, ou en maîtresse dont nous sommes les amants soumis et consentants, l'affiche est la vitrine de tous les spectacles, le vecteur de toutes les fantaisies, illusions et projections.
Elle est bien plus qu'un simple panneau publicitaire, car l'affiche offre une polysémie dont les sens sont autant de directions et d'orientations. Elle doit dire ce qui est d'un spectacle polyphonique, et solliciter tous les publics, de tous les âges, de toutes les cultures.
En cela, elle est éminemment démocratique. Contrairement à l'oeuvre d'art estampillée, l'affiche n'est pas élitiste, mais vulgaire et vulgarisée, elle est aussi le reflet d'une époque, de notre époque. Si, comme le tableau, elle se conçoit, s'élabore, se réalise et doit s'exposer avant de s'imposer, l'affiche n'a cependant pas les honneurs de l'oeuvre d'art qui entre dans les musées pour l'Histoire, car sa vie ne dure que le temps d'une histoire.
Son but affiché est d'éveiller le goût, susciter la curiosité, tout en conservant une identité. L'affiche suggère, sous-entend, vit dans l'implicite, donne envie, excite le désir mais, dans une démarche érotique, elle ne révèle rien. Magie de Y image. Par cette anagramme, l'affiche opère en chacun de nous un mécanisme mystérieux de pénétration inconsciente et fascinante. Elle flatte notre imaginaire et nos fantasmes les plus épicuriens. Sans arrière-pensée, elle s'offre nue aux regards, s'exhibe placardée aux coins des rues. Et pourtant piétinée et froissée, elle ne s'offusque pas d'être partout en même temps, et pour un temps seulement.
De la même façon qu'elle re-présente ce qui est encore absent, l'affiche fixe le souvenir de ce qui n'est plus. Elle est ce qui reste quand tout est fini. Alors pliée, roulée, rangée comme un parchemin qui garderait la mémoire de ce qui fut, l'affiche se conserve et se collectionne.
Comme sa vie est courte et que l'affiche ne dure que le temps d'un événement, cet ouvrage a d'abord pour vocation de la ressusciter, lui redonner de la vie et des couleurs, l'extirper de l'oubli, et dans le même temps honorer l'artiste qui l'a conçue.
Mais pour réussir cette entreprise de réhabilitation, encore faut-il que le spectateur puisse la regarder autrement.
Dans l'alliance de l'image et du son que propose le Festival, il manquait le verbe pour que la trinité esthétique s'accomplît. Participant à l'enthousiasme musical, les différentes affiches, tels des mandalas tibétains, peuvent devenir des instruments de méditation. Il suffit de se laisser emporter par le lyrisme des différents créateurs pour entendre les récits des mille et une nuits qui fécondent le Festival.
Alors, puisque chaque affiche, comme toute oeuvre d'art, raconte à sa façon une histoire, et puisque que la lettre se marie bien à l'image, il était naturel d'y ajouter les mots, pour inciter à un autre regard, explorer des univers, proposer un prolongement, comme l'on chante des paroles sur une musique.


 

Emplacement

1081 Montpreveyres (VD)
Suisse

Partager

  WhatsApp   E-mail   Copier le lien

Annonceur 

spok114
Inscrit-e depuis le 13.11.2011
Toutes les offres de cet annonceur 107

Envoyer un message
Envoyer
J’accepte que mes informations et la correspondance par e-mail qui suivra soient sauvegardées pendant 6 mois à des fins de protection contre la fraude.
  Imprimer
 

Annonce suspecte?

Numéro d’annonce: 14700426
Signaler une annonce suspecte
Nos principaux conseils de sécurité