Votre navigateur semble trop ancien et n'est plus pris en charge par anibis.ch. Nous vous recommandons d'utiliser un navigateur plus récent
anibis logo
anibis alex
anibis alex
fr

Gustav BOLIN _ Lithographie

CHF 200.–

Détails

  • Remise
    Retrait et envoi
  • Type d’annonce
    Offre

Description

Gustav BOLIN (des années ’72, ’73 et ’74)

  • 1974 (CHF 200)
  • 1973 (CHF 200)

Une rare collection de six oeuvres (des années ’72, ’73 et ’74) aussi disponible à CHF 1'800

Lithographs- Paris school 1970s-1980s: "Editions Emilio Jacometti & Cie Paris" signée et numérotée

Le père de Gustav Bolin était d'origine russe et, durant trois générations, la famille Bolin a vécu à Saint-Petersbourg, travaillant pour la cour impériale. Gustav Bolin s’installe en France en 1921 et s’inscrit en 1938 au cours d’Emile Othon Friesz à l’Académie de la Grande Chaumière.

Après avoir passé une année à Stockholm en 1940, Bolin revient en France dans un Paris occupé et séjourne alors à Mirmande, Valence et Marseille où il peindra de nombreux paysages aux côtés de Charles Rollier, Alexandre Garbell et Pierre Tal Coat. Le groupe expose au musée de Valence et Bolin vend son premier tableau....

À Paris, Gustav Bolin fréquente Diego Giacometti qui lui trouve un atelier près du sien, dans la rue du Moulin-Vert, qu’il conservera toute sa vie. Il revoit à cette époque Charles Rollier et tisse des liens très amicaux avec Nicolas de Staël. ...

En 1949, il conclut des contrats avec plusieurs galeries nationales et internationales notamment à Stockholm, mais aussi à New York et Tokyo. En 1973, le Musée Galliera de Paris expose un important ensemble de ses peintures aux côtés de Bengt Lindström...

Partageant son temps entre son atelier de Paris et celui d’Antibes, Gustav Bolin travaille en s’adaptant spontanément au lieu. Il s’éteint à Antibes en août 1999.

VOIR les videos sur YouTube


Emplacement


Partager


Annonceur

Vickie Tarrant
Inscrit-e depuis le 30.04.2016


Annonce

Dernière modification
23.07.2020
Numéro de l’annonce
28168942
Signaler une annonce suspecteNos conseils de sécurité